Chariton d'Heudreville sur Eure
Heudreville Sur Eure
L'Histoire du Clos Saint Mauxe
Le : 22-11-2019  Nous fêtons  Cécile   Pour la Sainte-Cécile, chaque fève en fait mille.

Le Clos Saint-Mauxe Des Saints-Martyrs d'Acquigny à la dévotion

Mauxe Vénérand

Dans les premiers siècles de notre ère, Saint-Mauxe, évêque d'Italie, persécuté pour sa foi en Dieu, s'était réfugié en Gaule, accompagné de son frère Vénérand, diacre, et de deux prêtres Marc et Ethérius. Poursuivis par le proconsul Sabinus auquel ils avaient échappé en Italie, ils furent rejoints par leurs ennemis dans cette clairière. Sabinus fit trancher la tête de Saint-Mauxe et Saint-Vénérand; ainsi que 38 de ses propres soldats que venaient de convertir les paroles et les miracles du Saint-évêque.

Ce site devint un lieu de ferveur et de dévotion où des processions furent régulièrement organisées, en particulier lors des périodes difficiles, par exemple lors de la peste de 1517 et sécheresses de 1556 et 1785. Selon les archives historiques, des miracles furent cités et un autel avec colonne de pierre fut érigé en ce lieu.
Au début du XXe siècle, une procession des bustes de saint Mauxe et de saint Vénérand, accompagnés des reliques, se déroulait à Acquigny. La procession se déroulait au lieu-dit le champ des martyrs où un autel, fabriqué avec trois pierres surmontées d'une croix, y avait été dressé. Les pèlerins parcouraient environ deux kilomètres au départ l'église d'Acquigny. Arrivés devant le sanctuaire en plein air, les porteurs élevaient les châsses au niveau de leurs épaules, et les fidèles passaient dessous. Ensuite, les châsses étaient déposées sur l'autel. La tradition voulait que les enfants qui avaient des difficultés pour marcher passent sous les châsses, mais aussi les rhumatisants ainsi que les fiancés pour avoir une heureuse vie de couple.