Découvrir, le joli village d’Heudreville-sur-Eure.

Charité d'Heudreville-sur-Eure
Les Charitons

Découvrir +

le jardin de René
Le jardin de René

Découvrir +

Carte postale du village d'Heudreville-sur-Eure
Cartes Postales

Découvrir +

la facade du Château d'heudreville-sur-Eure
Le manoir

Découvrir +

Bras de l'Eure
Le barrage

Découvrir +

Le village

 Le village a des origines anciennes, remontant au Moyen Âge. Il était probablement un fief seigneurial, avec un château fortifié et une église. Au fil des siècles, Heudreville-sur-Eure a évolué, mais son charme médiéval persiste dans son architecture et ses ruelles pittoresques.

En venant de la route de PACY, vous entrez dans le village par la D155E sur votre gauche l’ancienne gare SNCF. La mise en service de la gare gare d’Heudreville-sur-Eure date de 1873, jusqu’au 1er juillet 1950. Elle se situait entre la gare d’Acquigny, et la halte de La Croix-Saint-Leufroy. L’ancienne voie ferrée transformée en voie verte. La rivière l’EURE traverse le village, elle prend sa source à la sortie de l’étang du Chevreuil sur la commune de Moulicent près de Longny-au-Perche dans l’Orne. Elle rejoint la Seine à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Sa longueur est de 228,7 km.

Le centre

La mairie au centre du village, à côté l’ancien local Incendie. Les arbres bordent la place du village, sur la droite la bibliothèque communale juste derrière la salle des Fêtes. Ses écoles de la maternelle au CM2, une garderie et son restaurant scolaire ainsi que la toute nouvelle salle de sport .L’église Notre Dame avec son local des Charitons. Un joli portail en forme de soleil qui brille tous les jours.

L'église

L’église est un édifice du 16e siècle, elle se composé d’une nef et d’un chœur rectangulaire en retrait, d’origine romane . La façade occidentale, précédée d’un porche épaulé de contreforts, est percée d’une porte quadrangulaire surmontée d’un tympan. L’église fut remaniée au XVIe siècle. Le portail comporte la date « 1683 ». Le clocher, de plan carré se situe sur le faîte de la toiture. Une croix de faîtage surmonte la flèche octogonale de type Corneville. Les murs gouttereaux, épaulés de contreforts, sont percés de baies cintrées. La vierge et l’enfant, statut de Jeanne D’Arc, de magnifiques vitraux.

La Dame Blanche de l’église : On raconte qu’une mystérieuse dame vêtue de blanc apparaît parfois près de l’église Notre-Dame. Certains disent qu’elle est le fantôme d’une ancienne châtelaine, tandis que d’autres pensent qu’elle veille sur le village.

L’arbre mystérieux

Il était une fois un vieil arbre solitaire, situé au cœur du bois Ricard, non loin du village. Cet arbre était différent des autres : ses branches tordues semblaient former des mains tendues vers le ciel, comme s’il voulait attraper les étoiles.
Les habitants l’appelaient “l’Arbre aux Souhaits”. On racontait que quiconque touchait son écorce avec une intention sincère pouvait formuler un vœu. Les souhaits pouvaient être simples ou ambitieux, mais ils devaient venir du cœur.
Les enfants du village aimaient s’y rendre en secret, surtout lors des nuits étoilées. Ils murmuraient leurs rêves à l’arbre, espérant que leurs vœux se réaliseraient. Certains souhaitaient la guérison pour un proche malade, d’autres désiraient trouver l’amour ou réussir leurs examens.
Un jour, une jeune fille nommée Élodie se rendit à l’Arbre aux Souhaits. Elle avait perdu sa mère récemment et se sentait seule. Elle toucha l’écorce rugueuse et dit à voix basse : “Je souhaite revoir ma mère une dernière fois.”
Le lendemain matin, Élodie découvrit une plume blanche posée sur son oreiller. Elle savait que c’était un signe. Elle se rendit à l’arbre et y trouva une lettre, écrite de la main de sa mère avant sa mort. Les mots doux et réconfortants lui apportèrent la paix.
L’Arbre aux Souhaits continua d’exaucer les vœux des villageois. Certains disaient que c’était grâce à la magie, d’autres pensaient que c’était simplement la force de la foi et de l’espoir.
Aujourd’hui encore, l’Arbre aux Souhaits veille sur Heudreville-sur-Eure. Si vous passez par le bois Ricard, n’hésitez pas à lui confier vos rêves les plus profonds. Qui sait ? Peut-être qu’il écoutera et que votre vœu se réalisera. 

Les Charitons

C’est une petite histoire normande très ancienne remontant au Moyen Age. A l’époque des grandes pestes, famille, voisins et villageois s’unirent pour porter assistance aux malades et les enterrer. C’est ainsi que naquit les confréries de charitons. De nos jours, il existe environ 120 confréries dans le département, regroupant 10 à 15 frères. Les frères se regroupent autour d’une assemblée qui se compose de L’échevin ou maître, le prévôt, l’antique, le clerc, le tintenellier ou le clocheteux toujours en tête des processions ou convois mortuaires, celui-ci agite deux grosses clochettes, sur un rythme monotone . L’échevin ou maître organise la vie de la confrérie et inspecte la tenue et la conduite des charitons. Le chaperon est une large étole souvent richement brodée d’or et d’argent.

Le jardin de René

Le jardin de René est un véritable trésor situé à Heudreville-sur-Eure, dans la région de Haute-Normandie, en France. Ce jardin, tout droit sorti de son imagination, a été créé il y a plus de 30 ans et s’est agrandi et enrichi au fil des années. Il offre une expérience bucolique inoubliable pour les amateurs de nature et de beauté horticole.
Promenez-vous dans ce havre de paix et prenez le temps de découvrir les plantes annuelles et bisannuelles, les bulbes, les plantes vivaces, les arbres et les arbustes. Le tout est parfaitement agencé pour donner à ce jardin son élégance et son charme. Si vous avez l’occasion, ne manquez pas de visiter ce lieu enchanteur
Profitez de cette escapade dans la nature et laissez-vous émerveiller par les merveilles de ce jardin magnifique. vous pouvez le rencontrer, c’est une personne d’une grande culture, le fait de le rencontrer, de discuter vous apporte du plaisir et de la sérénité.

Cartes Postales

Le village d’Heudreville-sur-Eure et son histoire à travers les cartes postales. Vue aérienne, l’entrée du Train en gare, la mairie, l’église, l’Auberge, l’hôtel de la poste, le château,son annexe au bois Ricard, le barrage & l’ancienne usine Vigier

Le manoir

Le manoir d’Heudreville est une demeure datant de la seconde moitié du XVIe siècle, située dans la commune française d’Heudreville-sur-Eure, dans le département de l’Eure, en région Normandie. Construit par Jean de Quièvremont et Marie Le Roux, il se dresse à environ 400 mètres au sud-est de l’église Notre-Dame1. La demeure, haute d’un étage en colombage sur rez-de-chaussée en pierre, est revêtue d’une maçonnerie de briques décorée d’arcatures. En 1773, la famille de Graveron a transformé toute la distribution intérieure, à l’exception de l’escalier de pierre. Le manoir est partiellement inscrit aux monuments historiques, protégeant ses façades, toitures et certaines pièces intérieure.

La centrale

La centrale hydroélectrique d’Heudreville-sur-Eure est un projet unique en France. Elle est installée dans le parc du château de la famille d’Orglandes, traversé par la rivière d’Eure.
• Technologie utilisée : La centrale utilise deux vis d’Archimède de 4 mètres de diamètre et 6,5 mètres de long, inclinées à 22° sur un “toboggan”. Ces vis remplacent une partie du barrage et fournissent 220 kW aux conditions optimales (débit de 15 m³/s, hauteur de chute de 2 mètres et rendement de 70%)
• Sécurité : Elle renforce la sécurité des riverains en cas de crue.
• Passe mixte : Appréciée des amateurs de canoë.
• Production d’électricité : Correspondant à la consommation d’environ 400 familles.
• Potentiel : Des milliers de petits barrages similaires pourraient être équipés de vis hydrodynamiques pour produire de l’électricité vendue à EDF.
En somme, cette centrale allie production d’énergie et respect de l’environnement.

Le village d'Heudreville-sur-Eure

Site web crée par